Concours Mondoblog 2021: Lisi, médecin après la mort?

Article : Concours Mondoblog 2021: Lisi, médecin après la mort?
Crédit: Iwaria
22 mars 2021

Concours Mondoblog 2021: Lisi, médecin après la mort?

La saison 8 du concours Mondoblog RFI a invité les plumes d’expression française à compétir cette année ! Aujourd’hui, je viens vous entretenir sur des évènements relatifs au concours. Vous pourrez faire vos conclusions après lecture. Mea culpa ? Médecin après la mort ? On verra !

J’ai reçu un mail d’invitation pour communiquer sur la 8ème édition du concours Mondoblog RFI, cette année 2021. La deadline pour compétir, c’était le 15 mars dernier ! Il y a donc une semaine que le concours est clos. Alors, pourquoi est-ce que j’en parle aujourd’hui ?

Le message de mon ami

Avant même de lire le mail de Mondoblog concernant le concours lancé, j’avais reçu le message d’un ami écrivain, détenteur de plusieurs prix dans le milieu de la littérature. Il demandait conseil, comme j’étais déjà passée par l’épreuve. J’avoue que mon premier sentiment était un sentiment d’étonnement. Lui qui venait me demander conseil à moi… Mais bon, comme dit l’adage, on ne finit jamais d’apprendre et il est plutôt sage de demander à qui a déjà emprunté un chemin, comment le passer. J’ai répondu à mon ami que le concours devrait juste être une formalité pour lui. Et puis, je me suis souvenue de cette première fois que j’avais « tapé poto ».

Capture d’écran Messenger, Lisi YAO

« Taper poto » dans le jargon ivoirien, c’est « essuyer un échec ». J’avais essuyé un échec, alors que j’étais plutôt sûre de moi ! Je vous fais une autre confidence : j’étais un peu jalouse de la chance des autres. Moi, j’avais attendu des années après mon échec, avant de voir le concours être lancé à nouveau ! Les veinards ! Rires.

Mon conseil et ce que j’avais écrit…

A mon ami, dont je connais la plume je pourrais dire très « sophistiquée », j’ai conseillé en substance la simplicité. En fait, le gars, c’est le genre qui a un niveau de langue très élevé quoi ! Des tournures et des images dignes des temps où littérature et poésie n’étaient démystifiables que par un cercle fermé. Enfin, peut-être que j’exagère et que c’est plutôt moi le problème, pour avoir un niveau trop bas.

Chers tous, je vous assure que j’avais entrepris l’écriture d’un billet pour parler du concours, pour inviter à candidater, deux semaines avant que ses rideaux ne se referment. Et, mon billet était quand-même spécial. J’avais formulé des phrases comme :

« Si vous avez besoin qu’on vous motive pour essayer de faire partie de la plus grande plateforme de blogueurs et blogueuses francophones… » ; « si on doit vous convaincre d’essayer de faire partie des blogueurs et blogueuses de Mondoblog RFI… » ; « doit-on mesurer à votre place l’aubaine que vous avez, quand moi j’ai attendu des années avant de réessayer ? » ; « si on doit faire avec vous comme avec des enfants, dire que réussir à l’école c’est surtout pour leur propre bien, pour vous motiver… » C’est dingue, non ? On nous demandait juste de faire savoir que le concours court ! Rires. Mais moi, je déversais apparemment toute mon aigreur. La jalousie de voir que des chouchous arrivent et que je suis maintenant de la génération des « vieux bébés » !

Un billet perdu !

Je me demande si vous allez me croire, vu ce que j’ai écrit plus haut mais je vous promets que j’ai perdu le billet ! Je l’ai cherché, recherché, en vain ! Et, je n’avais plus la force de le réécrire. L’essence s’était déjà évaporée en quantité. Le parfum n’aurait plus été le même, si je réessayais, malgré toute ma bonne volonté. C’est vrai que l’on peut toujours essayer de recommencer mais pour ceux qui ont déjà perdu des textes, ils connaissent peut-être l’état d’esprit que je veux décrire. Vous savez quoi ? J’ai cherché et recherché mon texte en regardant le temps passer, impuissante. Bref !  

Enfin, je souhaite bonne chance à tous ceux qui ont concouru et si ça ne marche pas cette fois, ça pourrait marcher une autre fois ! Soyez surtout aux aguets comme j’ai été, pour ne pas manquer le prochain concours si vous tenez à faire partie de la famille ! Ah ! J’oubliais… je me suis sentie coupable, mal de savoir le nombre de candidatures reçues cette année. Peut-être que si j’avais communiqué, il y aurait eu plus de participants ?

En 2020, nous étions 350 candidats contre 256 cette année mais comme l’a écrit Simon de l’équipe Mondoblog, ce n’est pas le nombre qui compte finalement.

Partagez

Commentaires

Bamba doh
Répondre

Il y a des défis qu'on ne peut pas surmonter. S'y essayer c'est essuyer un échec. Je t'ai lu. J'ai lu le concept. J'ai calculé ce qu'on attendait de moi. Ce genre de littérature, j'en suis incapable. Je peux pas. Je n'y arriverai pas. J'ai fini par jeter l'éponge. Quand une chose n'est pas dans vos cordes, elle n'y est pas. Autant arrêter à temps, c'est pourquoi je ne suis plus revenu. Tu me comprends, j'espère. Entre nous, on doit se voir : n'est-ce pas?

Lisi Yao
Répondre

Waouh ! Oui-Oui cher Maître, on doit se voir ! 😊