Débutons l’aventure Mondoblog ensemble !

Article : Débutons l’aventure Mondoblog  ensemble !
Crédit:
6 août 2020

Débutons l’aventure Mondoblog ensemble !

Le 8 mai dernier, j’ai reçu un mail qui a changé ma vie, ou en tous cas quelque chose dans celle-ci. Je vous invite à débuter l’aventure Mondoblog ensemble!

Rassurez-vous, je n’en fais pas trop en disant que ma vie a changé. Pour une amoureuse d’écriture comme moi qui veut partager tant de choses avec un plus grand public, c’était une grande nouvelle. Pour moi qui aspire au changement des mentalités et à celui du système qui défavorise, étouffe principalement femmes et enfants dans mon environnement, c’était une très bonne nouvelle. Pour la communicatrice diplômée en journalisme qui essayait encore, après un échec, d’être comptée parmi les Mondoblogueurs, c’était une nouvelle si réjouissante… Cette nouvelle contenue dans le mail. Un mail dont les premiers mots lisibles sans avoir besoin de l’ouvrir déclenchèrent ma joie. J’étais sélectionnée pour faire partie des blogueurs de la plus grande plateforme francophone !

Capture de ma boîte de réception Gmail

Je ne vais quand même pas nier qu’ouvrir le message était stressant pour moi. Peut-être avais-je mal lu ? Les circonstances autour du concours, ses contours, je ne vais pas les énumérer sinon on n’en finira pas. C’est surtout le moment de dire qu’il faut toujours essayer d’atteindre certains objectifs même si on rencontre embûches, échecs.

J’embarquais dans l’aventure avec les blogueurs de la saison 7, avec les 95 autres personnes sélectionnées. Concernant la Côte d’Ivoire, nous sommes 13 nouveaux blogueurs à rejoindre nos devanciers. J’étais d’autant plus heureuse de rejoindre l’aventure que je faisais partie des 32% de candidates dans la liste finale. Une communication de Mondoblog disait en effet que « malgré la volonté du jury de sélection, la parité n’a pas pu être atteinte ». Avais-je été privilégiée en tant que femme ? Question ! Non, c’est pour mes capacités que j’ai été retenue et je fais en tout cas partie des privilégiés.

Comme plusieurs femmes, nous doutons parfois de nos aptitudes, ce qui fait que nous n’osons pas. Voilà des choses à changer. J’étais heureuse d’avoir atteint un but. Je me souviens que jetant un coup d’œil il y a des années au profil de la blogueuse cinéma Sonia Guiza, je pensais à mon moment. Je suis aussi contente de rejoindre Sanogo Mariam du blog Africa mousso, avec qui j’ai fait mon parcours licence dans un institut enseignant les métiers de la communication.

Pourquoi mon premier article n’arrive-t-il que maintenant ?

Depuis le 8 mai, plusieurs mois se sont écoulés. Qu’est-ce que je faisais ? Je cherchais peut-être le meilleur moment pour me lancer ; la perfection qui n’est pas de ce monde et certainement pas logée, ni dans mes méninges, ni au bout de mes doigts. Ce qui est sûr, c’est que je commence maintenant et qu’avec vous, je ferai du chemin pour un monde plus beau. Nous le méritons et avons les aptitudes pour le faire, ensemble. Nous parlerons art, culture, littérature, combats et vies de femmes, situations de mères célibataires, événements d’ici et d’ailleurs… A ma plume, à vos yeux et à bien vite !

Partagez

Commentaires

Dr K.
Répondre

Très belle plume Lisi Yao. On serait passer à côté de quelque chose si on ne t'avait pas retenue. J'ai partagée la joie de la sélection avec toi et je nous souhaite Bon vent à toutes les deux dans cette nouvelle aventure.

Lisi Yao
Répondre

Merci Dr K.! Bon vent à nous, je cours te lire ! 🙂

Ouattara Soualiho
Répondre

J'ai dévoré tes histoires depuis ton compte facebook et dés lors je suis resté tenace à tes publications. Dans cette aventure, je te suivrai tout temps parce que épris d'écriture en particulier le tien.

Lisi Yao
Répondre

Cher ami Ouattara, merci de ton soutien, de ta constance ! Comme on dit chez nous, on est ensemble !